Navigation | Page content | Additional information

Page content

Press Release

September 25, 2017

L’évènement InnoTrans au salon CMS 2017 : Première édition du Mobility Cleaning Circle

Un nouveau format événementiel a réuni à Berlin des représentants internationaux de l’industrie ferroviaire et du secteur du nettoyage

En marge de la première édition du Mobility Cleaning Circle organisé pendant le salon CMS Berlin 2017 (du 19 au 22.9), Dieter Kienle de la société des transports urbains de Stuttgart a déclaré on ne peut plus clairement que ″les chemins de fer et le nettoyage vont de pair″ et que ce fut donc une très bonne idée d’associer ces deux branches bien différentes. Le 21 septembre dernier, quelques 80 représentants du secteur ferroviaire et du secteur du nettoyage, en provenance de l’Allemagne, de l’Italie, de la Corée, de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de la Hongrie et de la Russie, avaient répondu à l’invitation de la société Messe Berlin.

La symbiose du know-how de deux secteurs

Le Mobility Cleaning Circle est une manifestation conjointe du salon de l’ingénierie des transports InnoTrans et du salon du nettoyage CMS Berlin, qui se déroulent alternativement tous les deux ans à Berlin. Des professionnels du secteur ferroviaire en provenance du monde entier avaient été invités au salon CMS 2017 pour qu’ils aient une vue d’ensemble exhaustive du marché des diverses machines de nettoyages et des différents détergents que l’industrie de ce secteur met à la disposition des chemins de fer pour des domaines d’application spécifiques. Le segment ‘Cleaning’ du salon leader mondial InnoTrans est spécialisé dans le nettoyage des véhicules. CMS Berlin offre une vue d’ensemble exhaustive du secteur du nettoyage. C’est pour cette raison que le nouveau format événementiel a suscité un vif intérêt de l’industrie ferroviaire.

Les invités en provenance de l’Allemagne et de l’étranger ont été accueillis par Matthias Steckmann, directeur de division de la société Messe Berlin GmbH, et par les représentants des associations responsables du salon CMS : Hans Ziegle, vice-président de la confédération des professionnels allemands du nettoyage des bâtiments (BIV), Werner Schulze, directeur de la division Nettoyage des bâtiments de l’association industrielle de l’hygiène et de la protection des surfaces (IHO), et Markus Asch, président de l’association professionnelle des systèmes de nettoyage au sein de la fédération allemande des fabricants de machines et d’équipements (VDMA).

Markus Asch a approuvé le nouveau format en tant que représentant des fabricants de machines de nettoyage : ″Il est important que nous continuions à travailler ensemble et que nous puissions montrer combien nous contribuons, avec de nouvelles technologies et des solutions numériques, à ce que les processus de travail soient plus productifs dans les trains et dans les bus″. Les invités avaient de nombreux problèmes qui les préoccupaient, par exemple le fait qu’il est actuellement difficile de rationaliser le nettoyage à l’intérieur des trains. ″Nous sommes certes en mesure de nettoyer l’extérieur des véhicules avec des machines de toute sorte, mais cela reste souvent à désirer à l’intérieur. Une telle rencontre est donc positive, car elle permet d’établir des contacts, non seulement avec des collègues mais aussi avec l’industrie et nous donne la possibilité de voir comment les autres résolvent les problèmes que nous avons également″, a déclaré Murray Gate, le manager chargé de la performance du parc de la filiale néozélandaise du groupe Transdev.

Visite guidée du salon avec l’effacement de graffiti sur un train de la DB

Le point culminant de cette rencontre a été la visite guidée du salon pendant laquelle la société DB Services GmbH a montré comment effacer professionnellement des graffiti sur l’automotrice du ″Train culturel″. Comme elle fait la navette entre Berlin et Wroclaw le week-end, elle était donc disponible pendant la durée du salon CMS pour cette démonstration sur le Parc des Expositions berlinois. Les chemins de fer allemands DB est une des entreprises le plus souvent victimes des graffiti en Allemagne. Selon la société ferroviaire, une superficie de 350 000 mètres carrés, soit 50 terrains de football, doit être chaque année nettoyée des tags sur les trains de la DB AG et de ses filiales.

Une seule opération de nettoyage ne suffit pas. Le dissolvant doit être appliqué sous forme de pâte ou de liquide, il se fixe alors sur les peintures et les dissout, puis il faut enlever la pâte visqueuse et neutraliser ce qui reste avec un produit chimique spécial pour empêcher que la carrosserie soit corrodée. Ce ne sont pas seulement les surfaces lisses qui doivent être traitées, mais aussi les rainures, les encoches, les joints en caoutchoucs ou les surfaces vitrées qui nécessitent souvent un traitement spécial. S’il y a lieu, les nettoyeurs font en sorte que le train brille comme au premier jour en utilisant un produit d’entretien pour la laque. Ils prennent en même temps garde à protéger le sol sur lequel coule le mélange peinture aérosol - dissolvant.

Murray Gate a expliqué à quel point le problème est international : ″Il existe une communauté de tagueurs active dans le monde entier. Ses membres échangent des informations sur les lieux où se trouvent des trains qui peuvent être targués. Et ils voyagent et graffitent alors à qui mieux mieux″. Joost van der Bijl de NedTrain, la filiale des chemins de fer néerlandais responsable de la maintenance et des réparations du matériel roulant, s’est projetée dans l’avenir : ″La nanotechnologie devrait permettre de préparer les surfaces de manière à ce que les peintures des tagueurs n’adhèrent pas mais coulent immédiatement″.

Le secteur du nettoyage propose des solutions

Les participants de la visite guidée du salon CMS 2017 sont allés ensuite voir les fabricants qui ont présenté la technique et les produits chimiques pour le nettoyage des véhicules et des avions. Joost van der Bijl a déclaré : ″Le nettoyage intérieur est un grand défi. Nous n’avons que peu de temps, peu d’eau, souvent pas de courant et un espace restreint. C’est pourquoi l’automatisation du nettoyage intérieur est aussi difficile″.

Une bonne chose, donc, que le stand de la société Diversey Deutschland GmbH & Co. OHG ait été le premier arrêt de la visite guidée. L’entreprise a présenté une ceinture pratique dotée de compartiments et de poches permettant de ranger les ustensiles de nettoyage et les détergents. L’aspirateur industriel de TASKI a également convaincu les visiteurs par sa possibilité d’utilisation universelle. La société Columbus Reinigungsmaschinen a montré ses capacités en présentant des produits utilisables là où les clients marchent ou s’assoient, par exemple les escalators ou les sièges. Les clients ont eu une vue d’ensembles des différents détergents adéquats au stand de l’entreprise Dr. Schnell Chemie. La société Schneidereit GmbH a présenté ses systèmes de machines à nettoyer et SCA Hygiene Produkts AfH Sales GmbH a mis au premier plan sa marque TORK qui fabrique entre autres des distributeurs de papier de toute sorte.

Selon Stanislav Zotin des chemins de fer russes, il y a lieu de se féliciter de l’organisation de cette rencontre. Elle lui donne ainsi qu’à ses collègues la possibilité de découvrir des entreprises, des machines et des détergents adaptés aux besoins de son domaine professionnel. Joost van der Bijl a également approuvé qu’il ait pu non seulement rencontrer les représentants de l’industrie, mais aussi suivre les développements du marché, ce qui n’est pas toujours possible dans les affaires courantes.